AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» biographies de claude francois
Dim 21 Fév - 17:47 par Admin

» BIOGRAPHIES D ISABELLE BOULAY
Dim 22 Nov - 18:22 par Admin

» PHOTO DU FILM L ARNACOEUR AVEC VANESSA PARADIS
Dim 22 Nov - 18:16 par Admin

» GREGORY LEMARCHAL A CORPS PERDU
Dim 22 Nov - 18:09 par Admin

» GREGORY LEMARCHAL ECRIT L HISTOIRE
Dim 22 Nov - 18:06 par Admin

» GAINSBOURG - VIE HEROÏQUE
Jeu 12 Nov - 20:13 par griot

» Eddy Mitchell arrête la scène
Mar 10 Nov - 19:17 par Admin

» Michael JACKSON :
Lun 9 Nov - 13:47 par griot

» Imagine : J.Lennon
Dim 1 Nov - 12:18 par Diva

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Jean-Jacques Goldman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diva
Admin
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Jean-Jacques Goldman   Lun 28 Sep - 13:20

Il est né le 11 octobre 1951 à Paris, dans le 19e arrondissement, 3 ed'une famille de quatre enfants. Sa mère, Ruth Ambrunn, née à Munich (Allemagne), et son père, Alter Mojze Goldman, né à Lublin (Pologne), furent héros de la résistance. Il a pour frère cadet l'auteur-compositeur Robert Goldman et pour demi-frère le militant d'extrême gauche assassiné Pierre Goldman. Bachelier en 1969, il poursuit ses études et intègre l'Edhec, dont il sort en 1973.

Il a d'abord chanté dans le groupe Red Mountain Gospellers en chorale puis avec The Phalanster et enfin avec Taï Phong (Grand Vent en vietnamien) avant de débuter sa carrière solo, qu'il a mise entre parenthèses quelques années pour fonder un trio, nommé Fredericks Goldman Jones, avec le gallois Michael Jones et l'américaine Carole Fredericks.

Il a écrit la plupart de ses chansons en utilisant son propre nom (pour Céline Dion, Patricia Kaas, Johnny Hallyday, Garou, Khaled, Rose Laurens, Lorie, Marc Lavoine, Florent Pagny), mais a parfois, jusqu'en 1994, fait usage de pseudonymes, afin que la presse juge ses titres de façon plus objective. Ces pseudonymes sont :

Sweet Memories
"Tout doucement" pour Jane Surrey,
"Viens" pour Michael Jones.
First prayer
"High Fly" et "Tell Me Why" en 1980.
Sam Brewski
"Comme un tout p'tit bébé" pour Philippe Lavil en 1991,
"Il me dit que je suis belle" pour Patricia Kaas en 1993,
"Est-ce que tu me suis", "Loin", et "Si tu veux m'essayer" pour Florent Pagny, en 1994,
"Tu t'en iras" pour Christopher Thompson en 1993, reprise par Roch Voisine en 2001,
O. Menor
"Tu me suffiras", Ici-bas" et L'aventure humaine" pour Marc Lavoine, en 1993.
Ce pseudonyme est la transcription phonétique de Homme en or" (om en or), traduction de l'anglais Gold man.

Se marie en 1975 avec Catherine, 3 enfants : Caroline née en 1976 ; Michael né en 1980; Nina née en 1985 ; ils divorcent en 1997.

Se remarie en 2001[1]. A ce jour, il a eu deux enfants de sa nouvelle femme.

Jean-Jacques Goldman commence sa carrière au sein du groupe Taï Phong en 1975. Le succès est déjà au rendez-vous avec la chanson Sister Jane, tirée du premier album du groupe. En 1976, c’est le réel commencement.

Jean-Jacques est persuadé que l’on peut chanter en français sans faire de la chanson à texte (ce à quoi personne ne se risque trop à l’époque) et il sort un premier 45T en solo qui contient deux titres: C’est pas grave papa et Tu m'as dit. Il sort un deuxième 45T en 1977.

En 1978, Jean-Jacques ne souhaite pas participer à une tournée de Taï Phong, c’est un nouveau qui débarque pour le remplacer : Michael Jones. Il sort en revanche un troisième 45T en solo avec Laëtitia.

En 1979, Taï Phong se sépare, « Le groupe s’est arrêté parce que les groupes, ça meurt » déclare Jean-Jacques.

Il suffira d’un signe, et c’est ce signe qui sort sur un album, qui aurait pu s’appeler Démodé mais qui restera sans nom (pas assez commercial selon la maison de disque), en 1981. C’est avec ce titre que Jean-Jacques Goldman commence à connaître le succès.

Après cette réussite, sa maison de disque, Epic, le presse de sortir un autre album, toujours sans nom avec des titres comme Quand la musique est bonne, Comme toi, Au bout de mes rêves ou encore Je ne vous parlerai pas d’elle.

Après les tubes de l’album, rebaptisé officieusement par certains Quand la musique est bonne, avec ses 200 000 exemplaires vendus (un autre titre officieux existe : Minoritaire), Jean-Jacques continue et donne enfin un titre officiel à son troisième disque : Positif.

Pour sa tournée, l’auteur/compositeur/interprète fait appel à un musicien qu’il connaît : Michael Jones. C’est à partir de ce moment que la complicité entre les deux artistes commence réellement alors que les deux se connaissaient depuis les années Taï Phong. En effet, Goldman ne voulait pas quitter son travail pour partir en tournée avec le groupe et c'est Jones qui l'a remplacé après les auditions.

En 1985 Je marche seul est la chanson qui annonce un nouvel album : Non homologué. Cet album contient un duo français/anglais avec Michael Jones : Je te donne. Duo qui reste huit semaines au sommet du top 50.

En 1987, Jean-Jacques sort Entre gris clair et gris foncé avec des titres comme Elle a fait un bébé toute seule, Puisque tu pars, Là-bas (en duo avec Sirima). Ce double album contient notamment des chansons écrites depuis le milieu des années 1970. C'est aussi pour cet album que la rencontre avec Carole Fredericks se produit: elle prête sa voix, alors uniquement de choriste, sur le premier titre du double vinile (A quoi tu sers (intro)).

En 1990 débute une nouvelle phase dans la carrière de l'artiste. Il s'entoure en effet de ses amis Carole Fredericks (chanteuse qui avait déjà accompagné de nombreux artistes en tant que choriste) et Michael Jones. Ils signent un premier album à leurs noms : Fredericks Goldman Jones, qui devient par extension le nom du trio.

En 1993 paraît l'album Rouge. Le trio profite de la chute du rideau de fer pour aller enregistrer son album à Moscou même.

Les tournées de Fredericks Goldman Jones alternent des concerts avec plusieurs milliers de personnes au Zénith et seulement une petite centaine dans des salles de province. Le live qui suivra cette deuxième tournée du groupe donnera naissance à l'album "Du new morning au Zénith" qui retrace les ambiances bien différentes des spectacles.

En 1997, Goldman revient à des mélodies brutes, acoustiques et blues... L'album "En passant" connaît un succès retentissant avec des chansons comme "On ira", "Nos mains", "Bonne idée". Avec cet album, Goldman confirme qu'il est bien capable de faire pleurer les guitares électriques comme chanter les guitares acoustiques et qu'il reste l'un des meilleurs paroliers de l'histoire de la chanson française. Cet album est résolument intimiste. Il traite essentiellement de l'amour. On y retrouve quelques allusions personnelles (rares chez Goldman) comme dans "Les murailles" ou "Quand tu danses".

En 2001, Jean Jacques se veut musicien pour les pieds avec des succès comme Ensemble et Tournent les violons. L'album acoustique aux percussions plus recherchées qu'était 'En passant' fait place à un CD très simple musicalement, mais avec des arrangement différent à chaque chanson, chaque nouvelle danse. Zouk, Gigue, Disco côtoient les traditionnelles ballades "goldmaniennes".

En 2002, il rappelle sa troupe de musiciens pour ce qui est sa dernière tournée en date. On retrouve sur scène les musiciens de toujours, Michael Jones (guitares) et Claude Le Péron (basse) mais également Christophe Nègre (Saxophone-Flûtes), Jacky Mascarel (claviers) et Christophe Deschamps (batteur). Il s'agit de la même formation que lors de la tournée "En passant" en 1998-1999.

Goldman a depuis longtemps mis son talent au profit d'œuvres humanitaires. On note notamment la participation au collectif pour les enfants d'Ethiopie (sous la direction de Daniel Balavoine et Renaud), les Restos du Cœur (pour lequel il compose la célèbre chanson), Sidaction, Solidarité Asie, etc. Il est encore aujourd'hui l'une des personnes importantes des actions annuelles des Restos du Cœur. Jean-Jacques Goldman est l'iniateur et l'un des organisateurs de la soirée des Restos du Cœur qui rencontre chaque année un succès colossal et qui constitue 20% (vente CD/DVD inclue) des recettes annuelles de l'association.

Le quotidien belge La Dernière Heure/Les Sports a prétendu, en septembre 2005, que Jean-Jacques Goldman s'apprêtait à arrêter sa carrière et que l'annonce serait faite dans un livre signé de Fred Hidalgo (Directeur du magazine Chorus). L'auteur a démenti la sortie d'un livre et Jean-Jacques Goldman, à travers un démenti publié auprès de l'AFP, a déclaré "Je commence à lire des articles dans la presse prétendant que j'arrêterais la chanson, c'est faux". En réalité, il s'agirait plutôt d'une pause, c'est-à-dire que Jean-Jacques Goldman ne sortira pas d'album tous les 4 ou 5 ans comme il avait l'habitude de le faire. Il se définit désormais, notamment lors du débat qui a accompagné le vote de la loi DADVSI, comme un "ancien chanteur". Plusieurs articles (notamment sur internet) indiquent qu'il souhaiterait reprendre sa carrière lorsque sa dernière fille aura l'âge de le voir chanter. D'après des sources internet, il aurait dit : "Je veux faire connaître mon métier de chanteur à ma fille."

Jean-Jacques Goldman a écrit pour de très nombreux artistes parmi lesquels Joe Cocker, Garou, Marc Lavoine, Gérald de Palmas, Maurane, Patricia Kaas, Rose Laurens, Khaled, Audrey Sara, Yannick Noah, Lââm, Florent Pagny, Patrick Fiori, Ray Charles, Roch Voisine etc.

Il a particulièrement collaboré avec Johnny Hallyday pour qui il a entièrement écrit et composé Gang en 1986, puis produit Lorada en 1995, et avec Céline Dion sur D'eux (album francophone le plus vendu de l'histoire) et S'il suffisait d'aimer en 1995 et 1998
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jean-Jacques Goldman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Jacques GOLDMAN
» Jean-Jacques Goldman
» Jean Jacques Goldman
» Jean-Jacques Di Tucci
» PORQUE TE VAS - Arr. Jean-Jacques Charles - Chant et BF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MONDE DE LA MUSIQUE :: Biographies-
Sauter vers: