AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» biographies de claude francois
Dim 21 Fév - 17:47 par Admin

» BIOGRAPHIES D ISABELLE BOULAY
Dim 22 Nov - 18:22 par Admin

» PHOTO DU FILM L ARNACOEUR AVEC VANESSA PARADIS
Dim 22 Nov - 18:16 par Admin

» GREGORY LEMARCHAL A CORPS PERDU
Dim 22 Nov - 18:09 par Admin

» GREGORY LEMARCHAL ECRIT L HISTOIRE
Dim 22 Nov - 18:06 par Admin

» GAINSBOURG - VIE HEROÏQUE
Jeu 12 Nov - 20:13 par griot

» Eddy Mitchell arrête la scène
Mar 10 Nov - 19:17 par Admin

» Michael JACKSON :
Lun 9 Nov - 13:47 par griot

» Imagine : J.Lennon
Dim 1 Nov - 12:18 par Diva

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 BIOGRAPHIES D ISABELLE BOULAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1255
Date d'inscription : 19/09/2009
Age : 56

MessageSujet: BIOGRAPHIES D ISABELLE BOULAY   Dim 22 Nov - 18:22

Biographie de Isabelle Boulay
Date de naissance : 6/7/1972
Lieu de naissance : Sainte-Félicité (Canada/Québec)
Nationalité : canadienne
Zone géographique : Amérique du nord
Qualité : Chanteuse
Langue chantée : Français
Style musical : Variétés
Dans la grande tradition des "chanteuses à voix" que le Québec affectionne, Isabelle Boulay est une interprète particulièrement émouvante. Avec sa longue chevelure rousse, ce petit bout de femme a en quelques années séduit sa Belle Province puis l'Europe francophone.
Isabelle naît le 6 juillet 1972 dans la petite ville Ste Félicité, en Gaspésie, à l'est du Québec. Elle est l'aînée de trois enfants. Ses parents sont restaurateurs et la petite fille aura dès son jeune âge l'occasion de chanter pour la famille et les amis autant que pour la clientèle du restaurant. Chanson populaire, musique country, c'est avec un répertoire étendu qu'elle gagne ses premiers concours et ses premiers prix dès sept ans. Dans la région, elle fait figure d'enfant prodige.
En 1980, suite à un accident, son père part vivre en forêt. Elle ne le reverra jamais jusqu'à sa mort en 1995.
Concours et découverte
A 16 ans, Isabelle entame des études littéraires à Limoilou dans un Cegep (intermédiaire québécois entre le lycée et les études supérieures). Mais la chanson demeure toujours une passion. Un jour, ses amis l'inscrivent dans un concours de chant amateur, le festival de la chanson de la Petite-Vallée à Matane. Elle y connaît un grand succès et époustoufle tout le monde par sa voix. Un journaliste présent, Joselito Michaud, est emballé par cette jeune femme surprenante et décide de la convaincre de se lancer dans la chanson. Isabelle hésite quelques mois, continue ses études, puis finalement, accepte d'essayer. Michaud devient alors son agent.
Nous sommes à l'aube des années 90. Isabelle Boulay, timidement, suit les conseils de Joselito Michaud qui croit très fort en elle et rêve d'en faire une star. En 1991, il l'inscrit au prestigieux concours du festival de la chanson de Granby, manifestation révélatrice de talents tels Jean Leloup ou Lynda Lemay. Elle remporte le grand Prix en interprétant Amsterdam de Brel et Naufrage du Québécois Dan Bigras. Cette victoire finit de la convaincre de faire de la chanson son métier.
Scènes et disques
Dès l'été 91, à 19 ans, Isabelle Boulay fait ses premiers pas sur la scène des Francofolies de Montréal. Puis l'année suivante, elle est déjà programmée en France, au petit Théâtre Dejazet, en première partie de Bill Deraime. Mais sa première tournée solo a lieu chez elle, en Gaspésie. On la voit aux côtés de plusieurs artistes québécois dont surtout Dan Bigras avec lequel elle fait 75 concerts comme choriste entre 92 et 93.
En août 93, la chanteuse remporte le trophée de la chanson francophone, la Truffe de Périgueux, dans le Périgord. Décerné par la Communauté des radios publiques de langue francophone, ce prix est décerné à Isabelle Boulay en tant que représentante de Radio Canada. Ce prix lui permet d'être repérée peu de temps après par Luc Plamondon qui cherche à renouveler la distribution de "Starmania". Il lui propose le rôle de Marie-Jeanne, créé par Fabienne Thibault en 1978. Elle tient ce rôle entre 95 et 98 et en tire une large notoriété au Québec et en France. Mais ce qui la rend aussi très populaire au Québec, c'est sa participation à la bande originale de la série télé Alys Robi, du nom de la première grande chanteuse québécoise.
En dépit de ces premiers succès, le vrai souhait d'Isabelle Boulay est d'enregistrer un album personnel. Elle cherche alors à rencontrer des auteurs-compositeurs dont Franck Langolff, qui s'est illustré en écrivant "Joe le Taxi" pour Vanessa Paradis. Finalement, ce sont les Québécois Daniel DeShaime et Daniel Bétan qui vont finalement lui écrire son tout premier disque, "Fallait pas", qui sort en 1996. L'accueil n'est pas bon mais Isabelle continue son chemin contre vents et marées. Le 24 juin 96, elle remporte le Dial d'Or au Café de la danse à Paris, résultat d'un concours de la chanson entre 20 artistes. Puis, on la retrouve à nouveau aux Francofolies de Montréal 1996 où elle participe à un hommage au chanteur québécois, René Lévesque. Enfin, Isabelle donne son premier concert solo à Montréal sur la scène du Spectrum.
Solo et célèbre
En 1997, Isabelle Boulay quitte "Starmania" et se lance dans l'enregistrement de son deuxième album. Désormais, une artiste connue et reconnue, elle s'entoure de noms tels que Zazie, Richard Cocciante, Luc Plamondon, Zachary Richard et… Franck Langolff qui lui écrit "Le Saule". Le disque sort au Québec le 12 février 1998 et est sans aucun doute l'album de la consécration. La parution est entourée d'une intense promotion médiatique, suivie d'une tournée à travers la Province.
A l'automne, la chanteuse reçoit un disque d'or pour 100.000 albums vendus. Elle participe en vedette au gala de l'Adisq, le cousin québécois des Victoires de la musique. Forte de quatre nominations, elle n'en concrétise aucune mais est une des vedettes de la soirée. L'album sort en France en novembre et est présenté au Musée Grévin le 9 novembre. Avec le single "Je t'oublierai", elle connaît son premier grand tube et devient une chanteuse très populaire en France.
Début décembre, elle retrouve Montréal pour deux concerts au Théâtre St Denis. Elle s'y entoure d'invités dont Jim Corcoran, Michel Rivard, Eric Lapointe. Enorme succès critique.
Duos
En 99, Isabelle Boulay va souvent faire l'aller retour entre la France et le Québec. Fréquemment invitée des médias hexagonaux, elle est de plus sur la scène du Théâtre Dejazet - scène de ses débuts français - en mai. Très appréciée par de nombreux artistes français, et pour des besoins promotionnels, elle est de plus en plus amenée à les retrouver sur scène. C'est ainsi qu'on la voit souvent aux côtés de Serge Lama pour "l'Aventure c'est l'aventure". Le chanteur l'invite d'ailleurs à l'Olympia pour ce duo mais aussi pour chanter quelques uns de ses titres en solo. A l'automne, elle fait la première partie de Francis Cabrel au Zénith et l'accompagne en tournée. Enfin, lors de la tournée québécoise de Julien Clerc en novembre, elle sera également sa première partie à Montréal.
Entre temps, elle a fait la tournée des festivals d'été dont une nouvelle fois les Francofolies de Montréal où elle a donné un concert, entourée de nombreux invités (Daniel Seff, Michel Rivard, Laurence Jalbert, France d'Amour…). Ce récital donne lieu à un album live qui sort au Québec au printemps 2000. Tout naturellement, Isabelle reçoit le Félix de la meilleure interprète féminine pour l'année 99 lors de la cérémonie des 20 ans de l'Adisq le 20 octobre 99.
Lors de la tournée québécoise de Francis Cabrel début 2000, Isabelle Boulay l'accompagne pour un duo sur "C'était l'hiver". Puis en mai, c'est avec Patrick Bruel qu'elle chante sur la scène du Zénith à Paris. Après les hommes, la Québécoise partage la scène avec deux chanteuses en juillet aux Francofolies de la Rochelle : l'Israélienne Noa et la Française Patricia Kaas.
Enfin, en septembre 2000 sort son troisième album studio, "Mieux qu'ici bas". L'affiche des auteurs et des compositeurs qui ont travaillé pour elle est prestigieuse : les Québécoises Louise Forestier, Diane Tell et France D'Amour, et les Français Jimmy Kapler (pseudo de Jean-Jacques Goldman), Zazie, Patrick Bruel, Richard Cocciante, Daniel Seff et Jean Fauque (Bashung).
Cette sortie est doublée d'une tournée québécoise d'octobre à février, avec une brève mais importante halte parisienne à l'Olympia le 4 décembre. Elle retrouve d'ailleurs la France en février 2001 pour une mini tournée de cinq dates qui la ramène à l'Olympia les 21 et 22 février

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezcoletteetdiva.forumactif.com
 
BIOGRAPHIES D ISABELLE BOULAY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabelle Boulay coffret 2xCD
» Isabelle BOULAY
» Isabelle BOULAY - "Parle- moi"
» Parle-moi (Isabelle Bouley) stephs
» AMANDA STERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MONDE DE LA MUSIQUE :: Biographies-
Sauter vers: